maison ecologique geothermie

La géothermie : un mode de chauffage écologique ?

Les modes de chauffage écologique ont actuellement la cote auprès des foyers français. En plus de leur permettre de réaliser des économies d’énergie considérables, ces systèmes sont moins coûteux et faciles à installer. La géothermie fait partie des solutions les plus sollicitées. Elle se distingue des équipements à condensation et à bois par son principe qui consiste à exploiter directement l’énergie conservée dans la terre ou l’eau grâce à une PAC géothermique. C’est surtout l’option terrestre qui est la plus prisée. Mais que vaut réellement ce dispositif ?

Comprendre le mode de fonctionnement de la géothermie

Le système géothermique a été conçu pour tirer parti de la quantité importante de chaleur contenue dans le sol dans l’objectif de produire du chauffage. Les calories, provenant du centre de la terre et des rayons du soleil, sont acheminées grâce à des capteurs enfouis dans la terre. Pour ce faire, on a le choix entre deux techniques : la géothermie verticale et la géothermie horizontale. La première permet de puiser l’énergie à grande profondeur sur une faible surface. Dans le cas de la seconde, les tubes sont placés à une faible profondeur sur une superficie plus conséquente.

Si les deux méthodes se différencient au niveau de l’installation des capteurs, elles appliquent le même principe en ce qui concerne l’utilisation de la PAC (pompe à chaleur). C’est cet équipement qui assure le transfert d’énergie du sol vers le réseau de chauffage de l’habitation. L’appareil est composé d’un évaporateur, d’un générateur à compresseur et d’un réducteur de pression. Le premier élément prélève les calories grâce au fluide caloporteur contenu dans les tuyaux. C’est au niveau du second support que s’effectue ensuite le transfert d’énergie proprement dit. Le dernier module, lui, restitue l’énergie au système de chauffage du logement.

Un mode de chauffage à forte performance écologique

Le fait que le principe de la géothermie consiste à exploiter l’énergie tellurique fait de cette méthode l’une des meilleures techniques de chauffage à énergie renouvelable utilisées actuellement. En effet, si les chaudières à condensation et à bois nécessitent l’usage d’énergies fossiles, aucun combustible n’intervient dans le chauffage par PAC géothermique. Cet aspect place la géothermie au même niveau que les systèmes éoliens et solaires. Cependant, avec un COP (coefficient de performance) égal ou supérieur à 3 et des économies d’énergies réalisées à hauteur de 70 %, cette solution est largement plus intéressante.

Bien sûr, l’usage de la pompe implique une consommation électrique supplémentaire et donc des émissions de CO2. Toutefois, les statistiques montrent que l’empreinte carbone des équipements géométriques est inférieure à celle des chauffages classiques. Pour finir, il est important de rappeler que la géothermie est l’option la plus rentable et la plus efficace si on veut chauffer plusieurs immeubles ou produire de l’électricité à l’échelle industrielle. La méthode à basse température permet d’obtenir une température constante (30 °C) avec des capteurs placés entre 100 et 1500 m. La géothermie profonde, elle, génère une énergie de plus de 150 °C capable de produire assez de vapeur pour faire tourner des turbines.

Auteur de l’article : Magalie

Rédactrice 100% bio, mère de 2 enfants, je rédige sur ce site des articles en rapport avec la nature et développement durable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *